Extrait de l’article de Destination Santé

Le Docteur Thierry Bautrant a été sollicité par l'équipe de Destination Santé.

Le déremboursement des 4 molécules prescrites dans la prise en charge de la maladie d’Alzheimer a fait couler beaucoup d’encre. Les thérapies non-médicamenteuses vont-elles en contrepartie être valorisées ?

Pour Agnès Buzyn, l’idée est de « compenser cette non prise en charge en misant sur les thérapies non médicamenteuses », nous rappelle Dr Thierry Bautrant, médecin psychiatre spécialisé en gérontopsychiatrie.

Ces approches consistent à « se mettre en lien avec les souvenirs du patient. En se connectant à son histoire, à son métier, il est possible de favoriser ses capacités cognitives et motrices. Et de diminuer l’opposition aux soins ». Les séances sont axées sur les facultés sensorielles, sonores, tactiles mais aussi sur les repères dans l’espace. Les espaces Snoezelen (pièce baignée de lumière stimulante) et les activités de médiation animale en sont de parfaits exemples. Chez les patients, « la mémoire implicite, souvent préservée, est très sensible à la répétition ». D’où la mise en place de programmes structurés dans le temps pour les malades.

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir plus de 10 caractères
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
  • Aucun commentaire trouvé